J’avais déjà constaté dans le cadre des voyages plongées que  le volume et la masse des bagages étaient sensiblement les mêmes quelque soit la durée du séjour, 3 jours, ou plusieurs semaines.

Il en est de même dans les voyages terrestres lointains : partir pour plusieurs mois n’implique pas un bagage plus conséquent que pour une semaine, ce qui est heureux lorsque le bagage en question est un sac à dos ! Et sans vouloir cultiver le paradoxe à outrance, le sac prévu pour un voyage de plusieurs mois sera  plus léger que celui d’un voyage de quelques jours obligeant à se munir dès le départ de "consommables" que l'on n’aura pas forcément le temps d’acheter sur place : produits et petit matériel de toilette, linge et vêtement  de remplacement, petites fournitures électriques, pansements et médicaments de base, …

La  réduction de la charge des objets "nécessaires" ouvre aussi la possibilité d’emporter un peu de "superflu" pour le plaisir et de garder de la place pour les présents et cadeaux.

Voici donc ce que j’emporte pour un séjour itinérant de longue durée (plusieurs mois) en Asie. J’ai pris l’habitude de prendre deux sacs à dos : un grand modèle (60 litres) et un petit (15/20 litres)

En avion, le grand, où je peux y cacher mon ou mes opinels et quelques autres bricoles voyage en soute, le petit sert de bagage cabine.

Pour les autres déplacements (en car, à pied…) je grée le petit sur le grand et porte l’ensemble d'un coup (d’où l'intérêt de la réduction des masses)

Enfin lorsque je suis en mode "séjour" le grand reste dans la "guest-house" et le petit sert de sac "quotidien" (un sac à main de garçon en quelque sorte)

Ce que j'emporte

         Vêtements :

  • Pour trois jours, pas plus. Cela reste donc ultra léger : deux trois tee-shirts, autant de slips et paires de chaussettes, un pull léger, un vêtement de pluie type Kway, des gants (Oui ! pour la moto et le vélo au petit matin)  un "Longy" (Paréo Birman) qui sert aussi bien d'habit que d'oreiller ou de drap improvisé.
  • En partant je porte sur moi une polaire et une bonne paire de chaussures de randonnée.
  • Le reste… rechanges, vêtements supplémentaires, chaussures légères ou espadrilles, chapeau, …s'achète au fur et à mesure sur place au gré des besoins. Cela ne coûte quasiment rien et peut être abandonné ou donné sans état d'âme.

         Matériel électronique/ électrique

  • La communication, les blogs, les courriels sont mon péché mignon. J'emporte donc un petit note book (1,5kg) utile pour alimenter le blog, lire et envoyer les courriels, téléphoner par Skype, archiver les photos et garder des copies des documents, acheter des billets d'avion, rédiger notes, états d'âmes, rêveries, ….
  • Un GPS de randonneur. Cela peut paraître idiot, mais je me rappelle le soulagement de pouvoir retrouver la GH lors d'une nuit sans lune (mais quelque peu houblonée) dans une ville encore inconnue. Nul besoin d''avoir les cartes, il suffit d'enregistrer la position de départ.
  • Un appareil photo bien sûr,
  • Un téléphone portable pour les adresses et aussi, parfois,  téléphoner ! (Il est parfois beaucoup moins cher d'acheter une carte SIM locale)
  • Tous les câbles, chargeur qui vont bien. Avec le temps on apprend à optimiser (vivent les appareils utilisant les chargeurs USB !)
  • Un chargeur de batteries (piles rechargeables pour le GPS, les lampes électriques)
  • Une lampe électrique à manivelle et une frontale (indispensable pour visiter les temples obscurs)

         Affaires de toilette, hygiène, pharmacie.

  • Pour moi cela se limite à un rasoir (j'aime bien celui que j'utilise habituellement) Un masque de nuit et des boules Quies pour le trajet aller en avion et à un stock de médicament personnels qui me sont nécessaires pour compenser un ancien vol de thyroïde
  • Tout le reste : produits de toilette, solaires, anti moustiques, ….S'achète sans difficulté, et très bon marché à Bangkok. Y compris un kit basique de sécurité : pansements, désinfectants en spray, un antibiotique large spectre, un anti inflammatoire du même métal, des anti-diarrhéiques.

         Documents

  • Bien sûr le passeport. Permis de conduire national et international pour d'éventuelles locations. Carte de crédit (si on peut en avoir deux c'est mieux), devises (Les fameux dollars neufs pour la Birmanie !)
  • Une quinzaine de photos d'identité (demandes de visa en route) et un paquet de photocopie du passeport (visas mais aussi location ou certains hébergements)
  • Par sécurité les principaux documents sont scannés et le fichier stocké sur le note book, sur un serveur distant (récupération possible dans tout cyber café) et une clé USB… On est jamais trop redondant.

         Livres, Guides, Plans

  • Ca c'est souvent le plus lourd ! De plus les livres sont chers en Asie L Mais c'est bon aussi pour le moral lors des moments de spleen (cela arrive) parfois avec le soutien d'un petit mp3.
  • Une provision de petits carnets et de stylos pour noter les impressions en temps réel, permettre à une rencontre nouvelle d'écrire son nom, ou simplement se laisser aller à la rédaction rêveuse…
  • Porte carte géographiques (cartes crayons, gomme, ….)

         Matériel de confort, trucs et bout de ficelles divers…

  • Un sac à viande en coton ou en soie (à faire faire sur place bien sûr !) utile si on a des doutes sur la literie, voire pour des bivouacs improvisés ou non (par exemple dans des temples)
  • Un thermos (Permet d'avoir de l'eau fraîche –ou du thé chaud !- pendant les longs trajets en car ou en rando) 
  • Un petit rond de néoprène pour pouvoir boucher les lavabos et ainsi faire un peu de lessive. Lessive et quelques pinces à linge (à acheter sur place)
  • Lunettes de rechange (Pour ma part à acheter sur place)
  • Opinel (couteau de poche) et petit outillage portable (mini tournevis, clés….)
  • Des cadeaux divers (très appréciés en Birmanie) échantillon de parfum, maquillage….
  • Une serviette microfibre, légère et facile à laver et à faire sécher.