30 mars 2012

Difficile de tenir un blog de voyage lorsque l'on ne voyage plus ! Du coup il perd en volume.... Pour tenter de pallier l'absence de matière, essayons un sujet de qualité, quoique souvent discutable, en tout cas toujours discuté, et... Inépuisable : Les filles serviront de fil rouge à ce court billet.

Trois semaines de cours déjà (il y a eu des interruptions) Des moments de découragement, et d'autres d'optimisme...Rien que de bien normal lorsque l'on se lance dans une tâche difficile.... Hier soir lors d'un petit bilan je me suis rendu compte que à ce jour une soixantaine de caractères, une bonne centaine de mots, sont maintenant assimilés. Et quelques dizaines de plus sont utilisables. Être capable de demander mon chemin dans la rue, de commander au restaurant, de compter sans limites, voire même de négocier un peu sur les marchés, de demander à Lina des nouvelles de la santé de son frère qui vient d'être opéré c'est gratifiant.

Mais d'ici la vue des montagnes qui restent à gravir est toujours aussi effrayante.

Le travail ne s'arrête pas avec les cours. J'ai pour l'instant renoncer à profiter des 4 journées libres pour effectuer des excursions. J'ai trop peur d'être « largué » Je m'offre juste quelques extra.

Une jolie balade en vélo avec Nathalie, un vrai fantasme personnel : rousse flamboyante, cheveux fous et yeux verts. Je lui ai fait découvrir les environs de Baisha, et même tenté, sans grand succès, de lui faire grimper à vélo les 500 mètres de dénivelé jusqu'au monastère Fuguo.... Elle est montée à pied ! Mais cela m'a permis au retour d'être gratifié d'un « Merci pour cette magnifique après midi, mais je suis épuisée, et j'ai mal au c... » Heureusement (Quoique une bonne réputation c'est également gratifiant) cela n'a pas été prononcé en public !

Soirées musicales au Freshnam café où attend maintenant un rond de serviette personnel. Hier j'ai même eu droit à un accueil triomphal et chaleureux des deux serveuses car j'étais le premier client à inaugurer leurs nouveau locaux. Accueil qui plus matériellement se traduit aussi par une réduction permanente de 50 % sur les consommations (Vin Chilien de préférence)

Mais cela ne doit pas perturber le travail ! Mansel, mon collègue Arabo-Américain vient me rejoindre régulièrement dans la journée pour des séances approfondies de révisions et d'entraînement dans les locaux de l'école normalement vides d'étudiants en cette fin de semaine. Nous sommes comme deux coqs dans un poulailler : Eva Kiki, et Fiona (La bondissante) toutes aussi charmantes les unes que les autres, assurent la permanence, nous chouchoutent, offrant thé, collations et répétitions improvisées.

Les filles nous ont confié que c'était la première fois qu'elles voyaient travailler autant des étudiants, et aussi, coïncidence ? La première fois que l'école recevait un Arabe et un Français.... Comme quoi les réputations !

Cela doit aussi les épuiser comme le montre la photo ci_jointe : Fiona et Eva en « pleine action » ( C'est aussi presque la seule façon d'arriver à photographier Fiona, à moins de disposer du 1/1000 sur l'appareil)

Nous avons également découvert nombres d'outils informatiques permettant d'accélérer l'apprentissage : répétiteurs automatique, synthèses vocales, reconnaissance de caractères, dictionnaires en ligne... Il existe vraiment des outils extraordinaires maintenant....


Mais c'est quand même mieux avec Fiona, Eva, Kiki et Lina ;-) (Oui je sais les Arabes et les Français....!)


Ce soir je suis seul chez Mama Naxi : dîner cuisiné spécialement pour moi seul par Lina....


Girls Girls...

奴是男的日


Je vous laisse traduire. Vous avez 24 heures...Chaque faute retire 4 points comme au bon vieux temps de mes études !