73星期一 (Lundi 3 juillet 2012)

Kunming, avant dernière étape avant le retour pour la France. Lors de ma dernière visite j'avais été plus qu'impressionné par la ville. Forêt de gratte-ciels en perpétuelle croissance, larges avenues sillonnées par une multitude de véhicules dont les surprenantes motos électriques. Cette fois sur les deux journées que j'y passerais je ne verrais (ou plutôt entendrais) qu'une seule moto à moteur thermique, une vieille machine appartenant peut être à un libertaire ou un nostalgique !

Cette année la croissance des gratte-ciels semble devenue exponentielle. Ou que se tourne le regard on tombe sur des tours géantes en construction, bâchées de vert à la mode Chinoise... On dirait de gigantesques épis de mais d'où vont éclore de nouveaux immeubles de verre et d'acier. Mais qu'y avait il auparavant à ces emplacements ? Probablement des immeubles, pas si vieux, impitoyablement rasés.

S'y ajoute cette fois le chantier d'un nouveau métro nord-sud apportant de gigantesques embouteillages aux heures de pointe.

Münzer me confie qu'il avait envisagé de s'inscrire dans une école de Chinois au centre de la ville, mais avait renoncé après avoir apprécié le caractère « provincial » de Lijiang. Il ne voulait pas, et il sait de quoi il parle, se retrouver « à Los Angeles. »

36 heures d'étape avant le départ pour l'aéroport destination Hong Kong. La pluie battante omniprésente n'encourage pas vraiment à visiter les sites touristiques que je connais déjà.

Ce sera « shopping » dans les mails modernes où subsistent encore quelques rares marchés de rue. Il y a même un « Carrefour ! » où je trouverais le meilleur prix pour un nouveau petit sac à dos destiné à relayer l'ancien un peu fatigué et aux fermetures éclair frappées de sénilité. D'autant qu'ici on peut (on doit) négocier les prix, même dans les « Carrefour !»

L'hôtel se situe dans un quartier un peu excentré au nord. Il y reste encore quelques maisons et boutiques «classiques» au milieu du cancer des gratte-ciels en gestation, et surtout des restaurants populaires, aux menus intégralement en Chinois mais où l'on peut composer sa prestation en jetant un coup d'oeil à la cuisine ou dans l'assiette des voisins.

Et le soir, comme dans de nombreuses villes Chinoises, on peut admirer les groupes de danses populaires qui se forment à chaque esplanade. Je me rends compte que cette ambiance me manquera ;-)

Taxi pour le nouvel aéroport tout neuf.... 40 km pour moins de 8 euros.... Inutile de se priver et de batailler avec les bagages dans les bus bondés.

Au moment de récupérer la carte d'embarquement l'employée me signale un « security problem » avec le gros sac à dos que je viens d'enregistrer. L'image du scanner révèle en effet le chargeur de batterie dont la forme évoque vaguement un pistolet, et les employés veulent vérifier. Cela m'ennuie un peu car ce chargeur est bien sur tout au fond du sac que j'ai soigneusement scellé un peu partout à l'aide de liens plastiques et le rangement interne est un peu laborieux...

Je demande à l'employé s'il peut me donner un couteau pour couper les liens.... Il a l'air aussi emm... que moi.... Finalement il renonce C'est OK !!! Bonne nouvelle d'autant que je n'aurais pas à enregistrer à nouveau le sac à Hong Kong, le transfert étant, en principe, pris en charge par les deux compagnies.... Enfin j'espère.

Ne reste plus qu'à visiter et à attendre tranquillement au sein de l'immense aéroport, tout neuf et quasiment vide....Dépenser mes derniers yuans pour un café du Yunan au prix astronomique (pourtant négocié à 50%) et un livre pour enfant en Chinois dont la lecture, même si ce sera un peu laborieux, semble à peu près accessible;-)

…............

Vol un peu secoué par les turbulences, et plutôt croquignolet à cause de ma voisine portant une minijupe des plus courtes. Comme elle passait son temps à croiser les jambes il était même possible de savoir que sa petite culotte était rouge ! Bon ce doit être la norme ici, une autre passagère, hélas moins jeune et moins sexy a débarqué en …. Collants nylon transparent, sans jupe ni robe ni pantalon. mais cela n'a ému personne....C'est un peu différent de l'Iran !!!

Arrivée à Hong Kong vers 18 heures.... Vue superbe sur la baie et les îles multiples. Je regrette un peu finalement de ne pas m'être donné quelques jours pour visiter. Mais bon, il y a des priorités....